Envoyer Imprimer PDF

"... faire du Bulletin un espace d’échanges, de partages, de réflexions intellectuelles et aussi un espace qui reflète, tout simplement, l’âme de l’ANSD. Comme cet instrument de navigation maritime, le Phare de l’ANSD vient éclairer ses lecteurs sur les activités de l’Agence de la statistique."

Aboubacar Sédikh BEYE, DG ANSD (2014-2017).


Editorial dernier numéro (009, juin 2020) Consulter les numéros déjà publiés


La Pandémie de la Covid-19, dont le premier cas a été enregistré en Chine en décembre 2019, a secoué l’économie mondiale dans son ensemble. Ce choc sanitaire a ralenti les activités de production dans tous les secteurs. En effet, les mesures prises pour limiter la chaine de transmission de la maladie, à savoir la mise en place de gestes barrières, l’interdiction de toutes formes de manifestations, la limitation des déplacements des personnes et la fermeture des frontières, ont engendré des difficultés dans la chaine d’approvisionnement des produits et de la main d’œuvre et des perturbations économiques majeures.

Ces mesures ont conduit au ralentissement de l’offre, notamment au niveau des secteurs exposés tels que le transport aérien, l’hôtellerie, la restauration, etc. Cette baisse de l’offre a entrainé un repli de la demande et de l’investissement.

Face à ce choc mondial sans précédent, l’économie sénégalaise, très dépendante de l’extérieur, ne pouvait être épargnée. Conscient de cette situation, l’Etat du Sénégal pour apporter des réponses fortes, rapides et coordonnées, dès le début, a mis en place un plan de résilience économique et social avec un fonds de 1000 milliards de FCFA pour soulager les couches vulnérables et aider les secteurs en difficulté à traverser la crise. En outre, pour favoriser une bonne reprise des activités à moyen terme, un plan de relance de l’économie devrait être mis sur pieds.

Pour bien calibrer ce plan, les autorités devraient prendre en compte plusieurs questions en l’occurrence : quels sont les secteurs les plus affectés par la pandémie ? Quelle est l’ampleur du choc sur la situation économique des entreprises en termes de chiffre d’affaires et d’emploi ? Quels sont leurs besoins de financement à court, moyen et long termes ? Quelles sont leurs intentions d’investissements ? Etc.

Ainsi, afin d’appréhender les réponses à ces questions, notamment celles relatives aux conséquences de la pandémie de la covid-19 sur l’activité économique, aux intentions d’investissement des entreprises ainsi qu’à leurs besoins de financement pour la relance, l’Agence nationale de la Statistique et de la Démographie, en partenariat avec le Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération, a réalisé une enquête auprès des entreprises du secteur formel.

A cet égard, il s’est agi de façon plus spécifique de :

  • recenser les intentions d’investissements selon les types d’entreprises et les secteurs d’activités ;
  • identifier et mesurer le niveau d’investissement et les besoins de financements ;
  • cerner les conséquences de la pandémie à travers son impact réel ou potentiel sur :
  1. l’activité des entreprises formelles ;
  2. l’emploi ;
  3. l’offre de biens et services ;
  4. le chiffre d’affaires.
  • identifier les mesures de relance post Covid-19 pour permettre aux entreprises de faire face à la crise et de limiter les effets néfastes de la pandémie.

En raison du contexte lié à la pandémie, les méthodes traditionnelles de collecte, telle que l’administration d’un questionnaire en face-à-face, ne pouvaient pas être mises en œuvre. Ainsi, l’opération a été réalisée en ligne avec une équipe de huit (8) enquêteurs sur un échantillon de 792 entreprises représentatif au niveau national.

La collecte a duré un mois à travers une plateforme accessible aux entreprises à partir du serveur de l’Agence.

Les enquêteurs avaient ainsi pour missions principales d’informer les entreprises, de les assister dans le remplissage des questionnaires, de contrôler la qualité des réponses fournies et d’effectuer des relances si nécessaire. Un guide de remplissage des questionnaires a été conçu à cet effet pour faciliter la collecte et la compréhension des concepts techniques utilisés dans l’étude.

A l’issue des opérations, un rapport d’enquête présentant les principaux résultats, les enseignements et les recommandations a été élaboré. Il constitue, encore une fois de plus, une importante contribution de l’Agence à l’analyse de l’impact de la pandémie sur l’activité économique et à la mise en place d’un programme d’appui aux entreprises, afin de redynamiser à moyen terme les activités de production dans les secteurs touchés par la crise sanitaire.

 

Par Mbaye FAYE

Directeur de la Direction des Statistiques économiques et de la comptabilité nationale

- N°010, novembre 2020

- N°009, juin 2020

- N°008, avril-juin 2019

- N°007, semptembre 2018

- N°006, juin 2018

- N°005, décembre 2017

- N°004, octobre 2017

- N°003, juin 2017

- N°002, janvier 2017

- N°001, septembre 2016


pharen010


Sauf indication contraire, les données et analyses de l’ANSD sont sous licence Creative Commons Attribution 4.0 International License.
Suivez nous !