Envoyer Imprimer PDF

"... faire du Bulletin un espace d’échanges, de partages, de réflexions intellectuelles et aussi un espace qui reflète, tout simplement, l’âme de l’ANSD. Comme cet instrument de navigation maritime, le Phare de l’ANSD vient éclairer ses lecteurs sur les activités de l’Agence de la statistique."

Aboubacar Sédikh BEYE, DG ANSD (2014-2017).


Editorial dernier numéro (013, décembre 2021) Consulter les numéros déjà publiés


Ce présent numéro du Phare, dernier de l’année 2021 consacre son dossier spécial à l'indice Harmonisé des Prix à la Consommation (IHPC).

L’IHPC est un instrument de suivi de l'évolution des prix, publié mensuellement par l’Agence nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD). Au Sénégal, le premier Indice des Prix à la Consommation (IPC) a été calculé en 1961. Au lendemain de la dévaluation du FCFA en 1994, est né dans les pays de l’UEMOA, le projet d’harmonisation des méthodologies d’élaboration des indices des prix afin de dégager des critères de convergence pour une meilleure surveillance multilatérale. Quatre ans plus tard (en janvier 1998), le premier Indice Harmonisé des Prix à la Consommation officiel est calculé au Sénégal et dans les autres pays de l’Union avec 1996 comme année de base.

L’IHPC, base 1996, a été conçu en conformité avec les normes statistiques internationales de l’époque. Cependant, du fait de l’éloignement de cette base, beaucoup de concepts avaient évolué. Ainsi, la méthodologie de l’IHPC 1996 ne correspondait plus aux normes de qualité admises ; ce qui pouvait constituer un handicap pour des comparaisons internationales. A  cet égard, en vue de préserver la comparabilité et la qualité statistique de cet indicateur mis en place en 1996, la Commission de l’UEMOA, avec l’appui technique et financier de ses partenaires, avait engagé en 2007, un chantier qui a abouti au changement de l’année de  base de l’IHPC qui est passée de 1996 à 2008. L’IHPC base 2008 a remplacé ainsi l’IHPC base 1996 en janvier 2010. A cet effet, il y’a eu une amélioration de la méthode de calcul et l’extension du champ de collecte. A titre d’exemple, la rénovation de l’indice en 2008 a permis d’améliorer l’échantillonnage, notamment avec l’augmentation du nombre de relevés et une meilleure définition des produits. Egalement, la formule de calcul des indices de variétés hétérogènes a été revue avec l’utilisation de la moyenne géométrique à la place de la moyenne arithmétique.

Malgré la mise aux normes internationales de l’IHPC base 2008, la couverture géographique de l’indice était limitée à la grande agglomération de chaque Etat membre. Sur la période de 2010 à 2015, l’IHPC base 2008 a servi de proxy pour la mesure de l’inflation dans les Etats membres. Toutefois, la norme mondiale en matière de production d’Indice des Prix à la Consommation (IPC) est la couverture nationale.

A cet égard, la Commission de l’UEMOA a initié en 2014, une nouvelle rénovation de l’IHPC avec une extension de la couverture géographique qui a pris en compte les données des prix aussi bien du milieu urbain que rural.

L’IHPC 2014 a conservé toutes les avancées méthodologiques introduites en 2008 au cours du processus de rénovation. Du point de vue de la révision de la structure de consommation, les Etats ont procédé à l’exploitation des enquêtes de consommation et/ou de pauvreté auprès des ménages, à couverture nationale, réalisées entre 2011 et 2014. Ce travail a permis de déterminer les dépenses de consommation suivant la nomenclature NCOA (Nomenclature de Classification Ouest Africaine) dérivée de la COICOP (Classification of individual consumption by purpose).

Au cours de l’année 2022, le Sénégal procèdera, à nouveau, à une rénovation de l’IHPC. A cette occasion, l’année de base sera changée puisque de nouvelles données relatives à la consommation des ménages seront disponibles. Il s’agit des deux éditions de l’Enquête Harmonisé des Conditions de Vie des Ménages (2018/2019 et 2021/2022). Le panier sera mis à jour avec l’introduction des nouveaux types de produits apparus au Sénégal. De même, les produits qui ne sont plus ou très faiblement consommés seront élagués du panier de consommation pour le calcul de l’indice.

Ainsi, l’ANSD compte poursuivre sa dynamique de production d’indices des prix de qualité dans les délais à destination des institutions et du grand public.

Ce numéro 13 du Phare de l’ANSD, décrit l’organisation conceptuelle et opérationnelle qui régit l’IHPC. Il aborde aussi bon nombre d’autres sujets tels que les actualités de l’ANSD avec les activités du cinquième Recensement général de la Population et de l’Habitat, la prestation de serment ou encore les formations au niveau central et régional.

Bonne lecture à tous et excellentes fêtes de fin d’année !

 

Par Mamadou Ngalgou Kane,

Directeur des Statistiques économiques et de la Comptabilité nationale (DSECN)

- N°013, décembre 2021

- N°012, août 2021

- N°011, mars 2021

- N°010, novembre 2020

- N°009, juin 2020

- N°008, avril-juin 2019

- N°007, semptembre 2018

- N°006, juin 2018

- N°005, décembre 2017

- N°004, octobre 2017

- N°003, juin 2017

- N°002, janvier 2017

- N°001, septembre 2016


pharen013


Sauf indication contraire, les données et analyses de l’ANSD sont sous licence Creative Commons Attribution 4.0 International License.
Suivez nous !